5 raisons de faire de la vidéo

Temoignage Lucie Madelaine

vanessa.vivet

La vidéo, vous en avez forcément déjà regardée, et même pourquoi pas déjà créée ! 

Que ce soit un film, une publicité, une vidéo de vacances…. Aujourd’hui, tout le monde en parle, tout le monde en fait.

Mais quelles sont les raisons pour une entreprise de se placer sur ce terrain ?

C’est ce que nous allons voir en 5 points.  

1-La vidéo, la star des contenus sur internet

Ce n’est nouveau pour personne, les sites de vidéos en ligne comme YouTube et Twitch ont le vent en poupe depuis de nombreuses années. La jeune génération privilégie le web aux autres médias, plus traditionnels – que ce soit sur un ordinateur ou leur smartphone.

Pour citer quelques chiffres allant dans ce sens :

        83 % des consommateurs français ont l’habitude de regarder des vidéos en ligne

      79 % des consommateurs affirment préférer la vidéo dans le but d’obtenir des informations sur un produit. En effet, on ne compte plus le nombre de chaînes YouTube dont le seul but est d’expliquer en vidéo les caractéristiques techniques de produits en tout genre (maquillage, caméras, luminaires, meubles… tout y passe)

Un tel intérêt n’est évidemment pas passé inaperçu et nombreuses sont les entreprises à se lancer sur le terrain de la vidéo. Vos concurrents en fond sûrement déjà de même. C’est donc une nécessité, aujourd’hui, d’avoir de la vidéo dans sa stratégie de communication. Tout en essayant de se différencier.

2- La vidéo, le meilleur moyen d'exposer un produit et/ou service

Grâce à la vidéo, vous pouvez expliquer dans le détail, ou de manière plus succincte, votre produit ou service !

Le format publicitaire, une vidéo courte, est souvent préféré pour ce genre d’exercice.

Avec un texte impactant et des images fortes, ce que vous vendez restera, à coup sûr, dans la tête de votre cible pendant un bon moment (jusqu’à 30 jours après visionnage).

Pour des produits ou services demandant de longues explications :

Encore une fois, la vidéo est la solution ! Expliquer visuellement les choses les rendent toujours plus accessibles et mémorisables. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de personnes se forment sur internet.

Que ce soit avec du motion design, des animations, ou carrément un film, la vidéo est une solution qui peut prendre plusieurs formes.

3- La vidéo améliore votre image

Le format vidéo permet de montrer au monde entier vos valeurs et engagements. Raconter votre histoire, faire passer des émotions, autant de leviers qui font apprécier votre marque au consommateur.

En vous montrant dans une vidéo de présentation de l’entreprise, de votre activité ou de vos collaborateurs, le public met des visages sur votre marque. Cela rassure votre potentiel client qui sait à présent à qui il a à faire. Ainsi, avant même votre premier contact, il aura l’impression de déjà vous connaître.

Dans un monde où en un simple clic, on commande au restaurant, on se fait livrer des habits ou le dernier téléphone, les consommateurs réclament de plus en plus d’humaniser leur parcours d’achat.

Montrer produit vidéo
Meeting sur la vidéo

4- La vidéo, un outil de référencement

La vidéo étant le médium préféré des internautes, une personne ayant vu votre vidéo sera plus enclin à faire un tour sur votre site comparé à celle qui a vu passer une publication ou un article – surtout si vous redirigez de façon systématique vers votre site lors de la diffusion de vos vidéos.

En parallèle, proposer de la vidéo sur son site internet permet de garder un visiteur plus longtemps sur ledit site. Plus l’internaute a de vidéos à visionner, plus longtemps il restera sur votre site, meilleur sera votre référencement.

Ajoutez à cela que Google ayant sa propre plateforme d’hébergement – qu’est YouTube, il va préférer des sites internet utilisant ses produits. Ainsi, vous augmentez vos chances d’apparaître dans les premiers résultats de recherche si vous publiez des vidéos sur YouTube et que vous les diffusez sur votre site via la plateforme.

D’après Omnicore, vous avez 5 fois plus de chances d’apparaître sur Google avec du contenu vidéo que du texte simple.

5- La vidéo, carton plein sur les réseaux

Pour être compétitif sur les réseaux sociaux, un seul moyen : faire réagir !

Likes, commentaires, partages… votre audience doit être engagée et adhérer à votre entreprise.

Pour ce faire, rien de plus simple : le contenu vidéo.

Même sur les réseaux sociaux, cela reste le média le plus apprécié loin devant les posts écrits et autres photos. Tik tok, Les reels chez Instagram, l’ont bien compris. Des vidéos courtes, impactantes et en grande quantité.

La vidéo se partage facilement : qui n’a jamais envoyé une vidéo de chat à un ami ou collègue de travail ?

La vidéo est très engageante. Si elle est bien écrite, elle touchera votre cible et la retiendra plus longtemps qu’un visuel fixe. Il est plus aisé de faire passer des émotions en vidéo qu’en photo. Touché, l’internaute aura tendance à s’engager, laisser un like, un commentaire.

« Les publications vidéo reçoivent 2 fois plus de commentaires que les autres formats de posts. “ – HubSpot, 2020

Faire de la vidéo : LA bonne idée

Si vous hésitez encore à produire du contenu vidéo pour votre entreprise, il est temps de franchir le cap !

Filmer, écrire, monter une vidéo sont des compétences dont vous ne disposez pas ? Pas de panique, des entreprises comme Libellule productions en ont fait leur spécialité !

N’hésitez pas à nous contacter pour la moindre envie, question, conseil.

Qu’est-ce qu’un storyboard ?

dessiner un storyboard

KESAKO LIBELLULE LE STORYBOARD

Le storyboard, ou scénarimage, est un document utilisé dans la réalisation de créations audiovisuelles. Il intervient après l’écriture du scénario afin de l’illustrer.

Partie intégrante de la préproduction (production avant tournage), cet élément permet à toutes les équipes de se mettre d’accord sur une vision scénaristique et artistique de leur production.  

Cette présentation met en avant de façon visuelle l’agencement des différents plans, les mouvements de caméra, des personnages et la disposition des éléments du décor.

L'utilité du storyboard

Grâce au storyboard :

          L’équipe de préproduction peut prévoir en amont du tournage tous les éléments nécessaires à l’élaboration du film

          Le client obtient un aperçu de son film avant sa réalisation

          Les équipes de tournage ont une ligne directrice à suivre lors de ce dernier

          En postproduction, le montage est plus fluide car guidé par le scénarimage réalisé en amont

 

 

 

2 modèles de storyboard :

Le modèle bande dessinée (BD)

Une suite de dessins représentant chacun un plan. Chaque dessin est complété avec de potentielles flèches pour illustrer les différents mouvements présents à l’image. Des informations quant au style de plan (panoramique, zoom, travelling, dezoom etc…), de cadrage (plan américain, ceinture, plein pied etc…) ainsi que la durée de chaque plan peuvent également y figurer.

Le modèle plan par plan (P par P).

Plus complet, ce modèle détail chaque plan de façon précise. Ainsi, quand sur une page, avec le modèle BD, nous avions plusieurs plans, sur le modèle P par P, un seul plan est présent par page. Cette méthode permet de décrire chaque moment du plan avec des images clés et éventuellement des intermédiaires, on l’utilise fréquemment pour des réalisations demandant des effets spéciaux ou des plans dits complexes.

exemple de story board

Histoire du storyboard :

La création du storyboard remonterait à la fin du 19ème siècle et serait une invention du réalisateur français Georges Méliès, cocorico. Mais si, vous le connaissez ! C’est le réalisateur du film « Voyage dans la Lune » avec cette fameuse image de la Lune humanisée, recevant une ogive dans l’œil en noir et blanc. Ce dernier ne laissant jamais rien au hasard, écrivait tous les détails de ses films avant réalisation en utilisant même des dessins.

Cependant, c’est bien à la firme Disney, que l’on doit la version moderne du scénarimage. Plus précisément avec le scénariste Webb Smith qui, au début des années 1930, dessinait plan par plan les animations du studio.

La version BD, elle, arrivera plus tard, avec la démocratisation des comics et autres œuvres dessinées, largement inspirée par la pellicule cinématographique.

créateur du story board

Le storyboard, plus d'informations

Pour aller plus loin

Le storyboard est un travail de longue haleine ; rarement figé, il sera modifié au cours de la réalisation du film. Un avis du client différent de la vision du storyboarder, des désaccords en interne, un imprévu lors du tournage, une réécriture au montage… autant de facteurs pouvant modifier le scénarimage.

La personne chargée de la création du storyboard est appelée le storyboarder ou scénarimagiste. En fonction de la taille de la boîte de production, cela peut être un poste à part entière dans l’entreprise ou une fonction occupée par un employé polyvalent – voire par le réalisateur lui-même.

Conclusion

En animation, motion design, film institutionnel, et même cinéma les applications sont multiples. Du moment qu’une réalisation audiovisuelle est impliquée, le storyboard s’impose !

Comment réaliser une belle interview ?

Réaliser une belle interview

Comment réaliser une belle interview ?

Aujourd’hui, dans “Apprend avec une Libellule” on vous explique étape par étape comment réaliser une belle interview.

C’est un contenu facile à produire, mais qui demande beaucoup de maîtrise pour être bien fait.

Tour d’horizon pour créer des interviews bétons !

Bien préparer son interview

EN AMONT :

Et oui, une interview, cela se prépare !

Avant même de penser à vos questions, il va falloir passer par plusieurs étapes de réflexion.

Tout d’abord, penser au but et à l’orientation de votre interview : 

  • Sert-elle de support pour mettre en avant un produit, une marque, une personne…? 
  • Où sera-t-elle diffusée ? 
  • Quels supports ? 
  • La durée ? 
  • Fait-elle partie d’une série ou est-elle unique ? 

Autant de questions auxquelles il faudra répondre en premier lieu.

Ensuite, il vous faudra choisir la ou les personnes que vous allez interviewer. 

Si vous interviewez un groupe de personnes, faites en sorte qu’il soit cohérent et complet. Évitez d’interviewer toujours la même typologie d’interlocuteur.

Une fois cette sélection réalisée, vous engagerez un premier contact avec eux. 

Prenez la température par rapport à leur aisance devant une caméra et à l’oral, mais parlez également des thèmes que vous allez aborder ensemble, que vos invités ne soient pas surpris. 

Réaliser une interview avec Libellule Productions à Bordeaux

Si vous le souhaitez, vous pouvez également donner la liste des questions en avance. Cela permettra à l’interviewé de préparer ses réponses pour qu’elles soient plus complètes, au détriment du naturel.

Attention ! L’idée n’est pas que votre convive lise ses réponses écrites.

Enfin, il est temps de rédiger vos questions ! 

Pensez en entonnoir, posez les questions les plus générales en premier (comme la présentation de votre invité) et finissez par les plus pointues et personnelles (Son avis précis sur le thème abordé).

Même si le temps est modulable au montage, ne gardez pas captifs trop longtemps vos invités. Si vous posez trop de questions, ils risquent de s’ennuyer et la qualité de leurs réponses ainsi que de votre vidéo, baissera au fur et à mesure que votre discussion s’éternise.

Effectuez une hiérarchisation dans vos questions ainsi vous vous assurerez d’avoir les réponses les plus importantes et gardez les autres en bonus. 

Réussir le tournage d'une interview

SUR PLACE : 

C’est le jour J : vous vous installez sur votre lieu de tournage préalablement sélectionné. 

Il va falloir choisir l’angle de vue dans lequel va se dérouler votre vidéo. 

Pour un rendu plus naturel, nous vous conseillons de cadrer à hauteur des yeux vos sujets.

On n’oublie pas les basiques ! Respecter des règles de cadrage comme la règle des tiers et cherchez de la symétrie.
Pour en découvrir plus sur le cadrage nous vous conseillons notre article « définir son cadre ».

Vous pouvez également filmer avec 2 caméras, ce qui permet d’obtenir des angles différents. 

Un plan large et un plan plus serré sur votre guest vous permettra au montage de donner plus de dynamisme à votre vidéo. Petite astuce : si vous tournez en 4K, vous pourrez zoomer dans l’image et bénéficier de deux valeurs de plan.

Trois caméras ? Pourquoi pas ! mais la 3eme doit avoir un angle original (portée à la main par un cadreur, sur un slider en mouvement etc…). Nous déconseillons d’avoir plus de 3 caméras, cela compliquera trop la lecture de votre vidéo et perturbera le propos de l’interview – sans parler du travail de dérushage en post production qui se verra complexifié.

 

Conseils supplémentaires

Petit plus  

Si votre invité est à l’aise, vous pouvez le faire regarder face caméra. 

S’il n’est pas à l’aise, placez-le de profil et cadrez-le dans la position opposée à celle qu’il regarde de sorte à ce qu’il y ait plus d’espace devant que derrière lui (regard à gauche > sujet positionné sur la ligne de tiers droite et inversement). 

Le but est que si la personne est mal à l’aise, elle n’a pas à effectuer de regard directement à la caméra mais bel et bien sur vous, le journaliste, loin de la caméra.
Vous pouvez également donner « nos conseils pour être à l’aise en vidéo » à votre invité. 

Appropriez-vous l’espace

Il est important de travailler votre arrière-plan (même s’il est flou). Vous pouvez bricoler un décor avec ce que vous avez sous la main, avoir prévu en amont des éléments ou si vous n’avez pas le temps, n’hésitez pas à harmoniser l’espace derrière votre sujet. 

Il vaut mieux un arrière-plan neutre, qu’un mal rangé ou non-esthétique. 

N’oubliez pas de “décoller” votre sujet du fond : comptez au moins 2m de profondeur avec le mur et/ou décor.

 

Interview Libellule Productions à Bordeaux

Qu’on s’entende bien !

Pour une belle interview, le son est très important ; si vous ne disposez pas d’un perchiste et de micros professionnels, privilégiez le micro cravate. 

Attention ! Le micro cravate doit être bien installé. Vous pouvez tenter de le dissimuler un maximum mais ne le couvrez pas trop. Des frottements avec les habits du guest pourraient ruiner la captation.

N’utilisez pas le son de vos caméras !

Un micro à main pourrait être une solution mais si vous le faites tenir par votre invité, il risque de le bouger et le son sera inégal lors de la vidéo. Positionnez-le fixement à une distance équivalente à celle à une conversation que vous auriez avec lui. .

 

Conseils techniques

Et l’image alors ?

Bien sur en vidéo la lumière c’est important… mais nous y consacrerons un article dédié prochainement

Nous vous conseillons ces paramètres pour votre caméra – applicable aux hybrides classiques :

  • Ouverture :  2, afin d’avoir un beau flou d’arrière-plan pour la caméra gros plan et 4 pour le plan large.
  • ISO : 100, ou très bas selon votre caméra, les lumières que vous avez installées sont censées apporter suffisamment de luminosité, vous aurez ainsi aucun grain sur votre vidéo.
  • Vitesse : 1/50
  • FPS : 25, un rendu naturel avec flous de mouvement.

NB : Si vous tournez au smartphone, mettez-le à l’horizontale et réglez les paramètres au format 4K en le stabilisant avec ce que vous avez sous la main ou un trépied (il en existe des pas cher).

Ça tourne !

Ça y est, tout est prêt, l’interview peut commencer.

En premier lieu, il faut faire les présentations, que ce soit du thème comme des intervenants. 

Vous pourrez ensuite enchaîner sur votre script. 

Attention à bien écouter votre invité, pour être le plus naturel possible l’interview doit ressembler à une conversation. 

Ne vous focalisez pas uniquement sur vos notes, rebondissez aux réponses.

Ne mettez pas mal à l’aise votre interlocuteur ; s’il commet une faute de langage, inutile de le faire tiquer dessus. S’il bégaie un peu trop, soyez bienveillant et marquez une pause avant de repartir là où vous aviez stoppé. 

N’hésitez pas à placer des temps de repos entre chaque question et à faire reprendre si nécessaire.

Dans le cas où il répondrait à 2 questions en même temps, ne le coupez pas, adaptez-vous. 

N’oubliez jamais de le remercier en prenant congé, pas simple de se faire interviewer ! 

La post-production d'une interview

AU MONTAGE : 

Le travail initial consiste à dérusher, c’est-à-dire trier les images et contenus que vous avez tournés.

Alternez de façon rythmée entre vos différentes caméras, à la fin des phrases par exemple.

Étalonnez votre vidéo. Il est possible qu’en ayant filmé avec plusieurs caméras le rendu ne soit pas harmonieux. Veillez à régler le problème en post production, en travaillant la colorimétrie de l’image pour un rendu homogène. 

 

Interview avec camera par Libellule Productions à Bordeaux

CONCLUSION  : 

Écriture, mise en scène et bienveillance doivent être votre triptyque de prédilection lors de la création de votre interview.

N’oubliez jamais les fondamentaux et sauvegardez cette page dans vos favoris pour le jour où vous aurez une interview de prévue à filmer !